Aux abords des paysages – Pic Saint Loup

Aux bords des paysages #4

Du 01/07/2019 au 18/10/2019

Du 1er juillet au 18 octobre, la quatrième édition de la manifestation Aux bords des paysages, initiée par la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, met à l’honneur l’art contemporain sur le territoire, et établit un dialogue entre un patrimoine culturel ou naturel et des créations artistiques. 
.

   - JPEG - 94.1 ko

Cette année, l’exposition propose des œuvres monumentales produites spécifiquement pour l’occasion. Les installations de Michel-Marie Bougard, Bruno Peinado, Bruno Persat et monsieur QQ vous invitent de redécouvrir quatre sites remarquables et emblématiques du territoire, en écho aux paysages du Pic Saint-Loup (patrimoine architectural, sentiers…).

En privilégiant le dialogue entre les savoir-faire qui ont façonné depuis des millénaires nos paysages et ces œuvres hors norme, l’exposition favorise une rencontre immersive, poétique et surprenante. Réalisée dans la nature, chacune de ces œuvres, à sa manière, manifeste une ouverture sur l’espace environnant. L’œuvre compose avec le paysage et se détermine avec lui.

Aux bords des Paysages est une invitation à adopter un autre regard sur le territoire.

  • Commissariat d’exposition :
    Association Les Vendémiaires
    Sabrina Issa – Christine Douylliez – Jean Paul Douylliez
    avec le concours d’Anna Olszewska, historienne de l’art.

Œuvres présentées

OCULUS – Michel-Marie Bougard
Lieu : Pont de Yorgues – 43°44’24.6’’N / 3°50’28.8’’E

S’il impose par tous ces scintillements, Oculus nous laisse aussi découvrir, par sa transparence et sa légèreté, le lieu où il s’inscrit. Il vibre du paysage alentour. Frétillant au vent, les miroirs reflètent par éclats le Yorgues, le pont qui le franchit, le sol et ses roches, la végétation environnante ou le ciel vers lequel il se dresse. En deux enjambées, à travers cette auréole vivante et lumineuse, le vieux pont réveille notre curiosité.

SANS TITRE, FEUX PÂLES, À GEORGES DEZEUZE – Bruno Peinado
Lieu : Lac de Jeantou – 43°46’41.5’’N / 3°52’12.6’’E

Redoublant le statut iconique du paysage qui environne le Pic Saint-Loup, deux panneaux 4×3 offrent depuis le bord de la route un espace pictural démesuré à l’échelle d’une rêverie hollywoodienne. L’image convoque de manière sentimentale les couleurs d’un ciel embrasé des lumières de l’aube et d’un coucher de soleil et rend hommage à une riche tradition picturale inspirée par ce lieu emblématique.

MI-NOIR – Bruno Persat / Célia Picard / Hannes Schreckensberger
Lieu : Col de Fambetou – 43°47’16.7’’N / 3°48’21.9’’E

L’installation permet d’observer le fabuleux point de vue sur le Pic Saint-Loup et l’Hortus à la façon des miroirs de Lorrain utilisés au XVIIIème par les peintres paysagistes pour composer les zones d’ombre et de lumière de leurs tableaux. C’est aussi un abri réinterprétant les maisons à charpente en A, popularisées dans les années 50, symboles du désir de retour à la nature et à l’autosuffisance.

TUB-CLOCHAE – monsieur QQ
Lieu : Tour clocher, Les Matelles – 43°43’51.8’’N / 3°48’36.4’’E

Prolongement extérieur de Tubulae-927 présenté à la Maison des Consuls en 2018, cette structure toute en courbes grimpe et se déploie à travers le clocher rectiligne et médiéval des Matelles pour ressortir en nuée. En écho à l’actualité et aux systèmes de communication ayant traversé les âges, cette œuvre s’inscrit dans un rapport aux flux informatiques qui arrosent nos pratiques quotidiennes.

Manifestation financée par la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, avec le soutien de son club de mécènes.

Suivez-nous sur Facebook :
auxbordsdespaysagesofficiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.